Le mode de vie et l’âge, plutôt que la grossesse, entraînent un gain de poids chez la mère

        

 Le mode de vie et l’âge, plutôt que la grossesse, entraînent un gain de poids chez la mère. "Title =" Le mode de vie et l’âge plutôt que la grossesse entraînent un gain de poids chez la mère "/
        <p> On accuse depuis longtemps la grossesse d'avoir causé un gain de poids permanent et l'obésité chez les femmes en âge de procréer, mais le véritable coupable semble être le mode de vie et l'âge.</p><p>Dans une nouvelle étude, les chercheurs ont examiné le gain de poids à long terme des femmes en âge de procréer par rapport à la prise de poids attendue chez les femmes sans enfants.</p><p>Les résultats contredisent la croyance selon laquelle l'ajout de livres supplémentaires pendant la grossesse se traduit par un gain de poids ou une obésité à long terme.</p><p> </p><p> </p><p>L’étude a montré que l’âge et le mode de vie de la mère – par exemple, une mère occupée qui nie ses propres exercices et sa forme physique</p><p>Des chercheurs ont examiné des données concernant environ 30 000 femmes ayant accouché entre une et quatre fois.</p><p>Ils ont constaté que, bien que la plupart des femmes ne soient jamais revenues à leur poids antérieur à la grossesse, leur poids à un ou deux ans après l'accouchement était presque identique à ce qu'elles auraient pu peser si elles n'avaient pas d'enfants.</p><p>Les femmes avec et sans enfants gagnent 1,94 livres par an en raison de leur âge. Mais c’est là que les femmes ont divergé – une fois que leurs enfants sont devenus des enfants en bas âge, les mères ont gagné une livre par an de plus que leurs pairs sans enfants.</p><div style=
Lire Aussi :  Les essais nucléaires de la Corée du Nord posent un danger de radiation

Les chercheurs croient que le mode de vie est la raison pour laquelle de nombreuses mères ont pris plus de poids.

«Les mères ont tendance à accorder la priorité aux besoins de leurs enfants, de sorte qu’elles pourraient ne pas s’exercer ni s’occuper d’elles-mêmes», a déclaré un auteur.

«Ce pourrait aussi être de petites choses comme terminer la nourriture sur l’assiette de leur enfant ou passer plus de temps assis avec leurs enfants à lire ou à regarder un film.»

L'auteur veut briser le mythe de la surcharge pondérale persistante.

«Beaucoup de femmes augmentent leur régime et font de l'exercice pendant un court laps de temps pour retrouver leur poids d'avant la grossesse, et les résultats les découragent souvent.»

«Mais il est préférable d'adopter une approche holistique axée sur un mode de vie sain à long terme avant, pendant et après la grossesse», a-t-elle déclaré.

Pour l'auteur elle-même, le problème était personnel et professionnel. Au cours de sa première grossesse, elle a pris 70 livres et, au cours de sa seconde grossesse, elle a gagné 60 livres, en comptant les calories et les pesées quotidiennes.

«Je me sentais mal», a-t-elle dit. «Beaucoup de femmes ressentent de l’anxiété à propos du poids de la grossesse parce qu’elles anticipent déjà une pression pour perdre du poids de la part des autres et d’elles-mêmes.»

L'auteur souligne que ces conclusions ne devraient pas amener les mères à se sentir coupables.

«La compréhension des exigences de la maternité et de la prise de poids liée à l'âge est importante pour promouvoir des attentes positives à l'égard de l'image corporelle après la grossesse», a-t-elle déclaré. «Tant que les femmes sont en bonne santé, c'est ce qui compte.»

Lire Aussi :  Exercices de chaise pour se débarrasser de la graisse de l'estomac

Elle encourage les fournisseurs de soins de santé à conseiller les femmes sur les changements de poids liés à l'âge et à les sensibiliser aux façons subtiles dont la parentalité pourrait aggraver ces changements sur plusieurs années.

 

 

        

Source

Tags: