Interrogation sur le lien entre la pollution par des particules de magnétite et la maladie d'Alzheimer

Une étude de 2016 a montré que l’exposition à la pollution urbaine impliquant des particules de magnétite jouait un rôle dans le développement de la maladie d’Alzheimer. Cela partait de l'hypothèse que les particules de magnétite généreraient des réactions chimiques pouvant causer un stress oxydatif aux neurones. Les chercheurs du CNRS ont maintenant remis en question cette connexion, montrant qu'il était très peu probable que la magnétite soit impliquée dans la dégénérescence des neurones. Leur travail a été publié dans Angewandte Chemie International Edition le 11 octobre 2018.

La magnétite, l'un des principaux minerais de fer, est très stable, même sur l'échelle de temps géologique. Cependant, une étude scientifique parue en 2016 a suggéré que des nanoparticules de magnétite provenant de la pollution atmosphérique pourraient pénétrer dans le cerveau par inhalation et, en se liant au peptide amyloïde, provoquer la dégénérescence neuronale responsable de la maladie d’Alzheimer.

Une étude de 2007 a décrit le fait que la magnétite pouvait générer des réactions d'oxydation nocives. L'article de 2016 présentant une pénétration de la magnétite dans le cerveau et sa liaison à l'amyloïde affirmait que la pollution atmosphérique était donc une cause probable de la maladie d'Alzheimer.

Des chercheurs du Laboratoire de chimie de coordination du CNRS ont reproduit les expériences dans les mêmes conditions de température et de pH que les conditions physiologiques et ont montré que la magnétite ne pouvait pas se lier au peptide amyloïde ni provoquer de réactions d'oxydation.

Ce résultat, en accord avec la très grande stabilité de la magnétite, laisse donc penser que celle-ci est inerte in vivo et qu'il est donc très peu probable qu'elle soit impliquée dans la dégénérescence des neurones observée dans la maladie d'Alzheimer. Cette étude doit conduire à une relecture attentive des travaux expérimentaux sur le caractère dangereux de la magnétite dans le cerveau humain.

Lire Aussi :  6 aliments sains, vous devriez arrêter de jeter dans la poubelle AUJOURD'HUI

CNRS

Source

Tags: